Sunday 20 September 2020

Mars, le mois où, comme la nature, on se réveille !

Tout doucement la nature se réveille. L’hirondelle est en train de faire le voyage retour depuis de lointaines contrées, à la vitesse de 100 km à l’heure, tout en se ravitaillant en plein vol pour arriver à temps… pour le printemps ! Espérons qu’elle sera là, comme à chaque fois, pour sonner le clairon de la nouvelle saison. Ce sera le signal pour nous de nous déplier de nos moelleux canapés et d’aller gambader. Même encore emmitouflés dans nos manteaux, tout, autour de nous, nous appelle à fêter, à grandes enjambées et narines déployées, ce merveilleux renouveau.

Qi… donc !

Qu’on le nomme «  ki » au Japon, « chi » ou «  qi » en Chine, «  prana » en Inde, il s’agit de cette même énergie de vie qui circule partout en nous et autour de nous. Pratiquer le QiGong, c’est s’exercer à ressentir cette énergie et la faire circuler avec fluidité dans notre corps. Cette technique de bien-être née en Chine plus de 2000 ans av JC, arrivée en Occident au 18eme siècle, consiste à pratiquer, grâce à une technique respiratoire et des mouvements rituels du corps selon les saisons, une gymnastique énergétique. Au printemps on bouge son corps et on respire « comme le vent qui remue les branches ».

J’ai foi… en mon foie !

Au printemps on bichonne celui qui dans notre corps « commande les armées », le foie ! Régulateur de la digestion, de la circulation du sang et de nos sentiments, il est très sensible à notre stress, notre alimentation et notre respiration. Une amusante technique pour le détoxiner et lui faire « respirer » les bienfaits de cette renaissance printanière : pratiquer le son « Shu » (prononcer comme le mot «  chut » sans le t et en prolongeant le u : chuuuuuuuu…). Se placer debout, les jambes légèrement écartées et détendues, le regard devant soi vers l’infini, inspirer sans forcer et expirer en prolongeant le plus possible ce son. Une bonne prescription pour les stressés ? 6 respirations journalières au lever ou au coucher du soleil pendant les 3 semaines à venir.

Repartir du bon pied

Rien de tel, le matin avant d’encore emmitoufler les pieds en prévision des dernières gelées, ou le soir pour se décontracter, qu’un bon massage de tous ces petits points d’énergie que nos ancêtres chinois ont méticuleusement répertoriés en découvrant les lois des méridiens puis les soins par l’acupuncture. Ce ne sont pas moins de 12 circuits d’énergie qui interagissent sur l’équilibre de notre corps et de notre psychisme. Stimuler un ou plusieurs des points situés sur ces lignes de vie c’est agir sur l’énergie qui circule dans tout le corps. Palper avec le pouce le pied droit jusqu’à ressentir à certains endroits comme une petite douleur, une piqûre, ou une sensation de chaleur. S’arrêter sur un ou plusieurs de ces points sensibles. Masser légèrement avec de petits mouvements circulaires du pouce ( sens des aiguilles d’une montre). Passer à un autre point puis au pied droit. Pendant la journée faire de même avec une partie plus visible de notre corps : les mains ! Petit à petit, noter mentalement là où ça fait moins mal, là où c’est encore désagréable, là où c’est énergisant, relaxant, soulageant. Faire confiance à son intuition. L’automassage, comme un intime corps à corps, comme un jeu d’énergie, comme un simple plaisir de se sentir en vie.

Carine Anselme & Eve François
www.culturebienetre.com