Sunday 20 September 2020

Une rentrée … escargot ou… au galop ??

une-rentrée-escargot-ou-au-galop_2Il y a au moins deux options qui s’offrent à nous au moment où on met un pied dans notre rentrée : repartir dans un rythme effréné ou décider de maintenir la zénitude des jours de vacances tout en occupant une grande partie de notre temps non plus au farniente, à la randonnée, l’escalade ou le tourisme mais à ce travail – qu’on a choisi ou pas- et qui va à nouveau accaparer notre quotidien. Tout ce qui ne nous convenait pas avant les congés a une chance de disparaitre ou de se modifier dès cette rentrée si, après la nécessaire prise de conscience (à quoi sert l’été ?), émerge un sincère et profond désir de changement. Et pour changer….mieux vaut faire preuve de …créativité ! Alors voyons ensemble si nous sommes des « créatifs » comme l’entend le psychologue Mihaly Csilszentmihalyi et examinons quelques-unes des dix caractéristiques de cette « complexe » personnalité qu’il a savamment étudiée :

Les créatifs ont beaucoup d’énergie physique mais restent souvent tranquilles

Ils sont donc tout le contraire des hyperactifs ou des lymphatiques, peuvent travailler longtemps avec une grande concentration et rester frais et dispos. Petit secret du psychologue : il parait qu’ils font souvent des pauses et dorment beaucoup. Conclusion : noter sur l’agenda de septembre à juin prochain une sieste flash après chaque déjeuner et un rythme de sommeil différent des nocturnes estivales !

Les créatifs sont intelligents et naïfs

Soyons rassurés par notre psychologue : un « QI très élevé n’est pas nécessairement un avantage ( car) il risque de rendre les gens suffisants…et de leur faire perdre toute curiosité ». Les plus grands génies recèleraient une certaine immaturité… alors développons confiance et assurance, gardons quand c’est possible une part d’insouciance, rêvons, rions et …faisons la part belle à notre imagination pour développer nos potentialités encore cachées.

une-rentrée-escargot-ou-au-galop_3Les créatifs ont un mélange de fantaisie, de discipline, de responsabilité et d’irresponsabilité

…Ou comment développer un certain détachement tout en restant impliqué dans ce qu’on fait. On revient toujours aux mêmes préceptes des Confucius, Bouddha et autres maîtres du zen accompli…planifions alors de nous intéresser de plus près aux techniques de méditation que l’Orient nous offre. Et commençons par, chaque matin, conjuguer au présent et… au futur le verbe…. R E L A T I V I S E R !!

une-rentrée-escargot-ou-au-galop_5Les créatifs passent aisément de l’introversion à l’extraversion

Un maître yogi disait : un défaut n’est qu’une qualité exagérée. Si nous avons tendance à favoriser inconsciemment l’une ou l’autre de ces attitudes, exerçons-nous à trouver un équilibre entre les moments de nécessaire solitude et la joie de la communication avec amis et/ou famille. La fin de l’été est un bon moment pour faire un point honnête (et bienveillant !) sur l’état de nos relations amicales, sentimentales, familiales…Parfois nous sommes tellement préoccupés par notre travail que la vie privée devient cette chose rare – et précieuse !- qui nous fait dire un jour : mais…où sont mes amis, depuis quand n’ai-je pas vu oncle Martin ou tante Suzanne, et l’amour…. qui court toujours… à moins que ce ne soit moi qui lui court après… entre deux rendez-vous, trois déplacements, et des heures et des heures passées à autre chose que… d’aimer !!

une-rentrée-escargot-ou-au-galop_4Les créatifs sont humbles et fiers en même temps

Nous demandons-nous souvent de quoi nous sommes fiers sur les six derniers mois ou les dix années passées ? Et sommes-nous convaincus que ce à quoi nous rêvons est en tout ou partie réalisable ? La tendance serait de voir le verre plutôt à moitié vide qu’à moitié plein ou au contraire de faire preuve d’une telle aveugle ambition qu’elle détruit tout sur son passage. Gageons que cette rentrée sera sous le signe de l’enthousiasme à croire à la réalisation possible de nos projets sans vouloir épater qui que ce soit, pas même notre ego toujours prêt à accueillir la brosse à reluire !

une-rentrée-escargot-ou-au-galop_6Bref… vous l’aurez compris, cet état créatif qui s’autorise à rayonner en nous et autour de nous apporte un sentiment de bonheur, et le travail devient alors une activité autotélique c’est-à-dire qu’elle procure du plaisir, comme celui qu’on a à se promener, faire du sport, la cuisine ou écouter de la musique. Un des moyens pour aller gambader sur ce chemin de bien-être serait donc d’apprendre, grâce à la part de plus en plus grande de créativité qu’on s’accorde, à transformer (tout ?) ce qui nous semble pesant en légèreté. Pas facile en ces premières journées travaillées, et encore toutes gorgées du soleil de l’été ? C’est le meilleur moment pour commencer ….quand on a encore en soi la mémoire vive des douces sensations de cette saison finissante. On se le promet, l’automne n’aura rien de …. monotone !

Eve François & Carine Anselme
www.culturebienetre.com

Bibliographie :
La créativité, Psychologie de la découverte et de l’invention (lien)
Mihaly Csikszentmihalyi ( Robert laffont,2006)