Saturday 17 November 2018

Eve François

Eve François Auteur

Défricher les sentiers du bien-être pour les rendre accessibles au plus grand nombre, tel est le chemin de vie et d’écriture d’Eve François.

Eve François

Lorsque je ne suis pas dans un prétoire, droite comme un I et de noir revêtue, à défendre avec conviction une certaine idée de la justice au nom du droit et de la morale qui souvent s’ignorent, je parcours les sentiers, plus colorés, dits du bien-être que notre culture judéo-chrétienne a longtemps ignorés.

 

Au quotidien c’est une espèce de vie multiple qui n’en fait qu’une : au cœur des soucis et des souffrances des justiciables et, dans le même temps, en insatiable quête de sagesse de pensée et d’action, répondant sans relâche à exigence existentielle :  faire du réel, incontournable, le sujet d’une vie entière consacrée au dépassement du petit moi pour tendre, inlassablement, vers le meilleur de soi.

Un même chemin pour une « pluri indisciplinée », où je vais chercher, au-delà des limites d’un métier de justice confronté à un système perfectible s’il en est, de quoi faire œuvre utile pour vulgariser les multiples pistes d’un passage possible du mal-être au mieux-être puis, de cet état déjà bonifié, des voies d’accès vers un potentiel bien-être, multiple et singulier à la fois.

Depuis près de 40 ans j’écoute, je conseille, je rassure, je lis et j’écris des histoires de vie en les accrochant à des principes de droit pour faire triompher la juste cause de ceux et celles qui me confient leurs petits tracas ou leurs grandes catastrophes. Je souris ou je saute de joie quand la cause est entendue, je m’insurge ou je pleure quand la justice est aveugle, sans foi, ni loi.

Depuis bientôt 30 ans je m’aventure sur le terrain expérientiel des pratiques qu’on nomme confusément développement personnel : Yoga, méditation japonaise sur un zafu, relation d’aide centrée sur la personne, Shintaido, tir à l’arc, relaxation, Do-in, arts plastiques, Hypnose Ericksonienne, Tai-chi, marche méditative en pleine nature, Gi gong, danses-thérapie, etc.

J’ai dispensé cours de yoga et séances de méditation avec le constant souci de ne jamais perdre l’esprit du débutant et de n’imposer aucune méthode ni aucun dogme.

Convaincue, avec tant d’autres anonymes, bien avant l’heure de la mode, des bienfaits de la bio de la terre à l’assiette, de la vie au naturel dans le respect de toutes les espèces qui peuplent la planète, j’ai écrit le premier guide bio, bien utile au temps pré-internet, et je n’aurai de cesse de m’interpeller sur le ( bon !) sens de mes faits et gestes de chaque jour.

Je continue, pendant ce nouveau siècle, mes travaux de recherche et d’écriture, expérimentant, analysant, comparant, triant et compilant, avec humilité et discernement, de quoi rendre accessible au plus grand nombre les outils d’un « connais-toi toi-même » indispensable au choix d’une vie en conscience.

Et quand je ne pratique pas la médiation comme saine et non moins complexe alternative au conflit judiciaire, je m’abandonne à la dansenergie, un langage corporel des 5 sens en éveil. Manière de faire du lien conscient corps-esprit le fil qui relie ma philosophie de vie à l’énergie qui nourrit chaque instant de mon existence sur cette terre.

Bibliographie

Guide Bio (Michel Lafon,1997)
Guide des produits bio et du terroir (Flammarion, 2000)
BIOZEN magazine d’art de vivre au naturel (2004/2005)
Les grandes erreurs judiciaires (ouvrage collectif, Prat, 2006)
L’homme est-il un moindre mâle ? (Chifflet & Cie 2006)
Histoire du droit et de la justice (ouvrage collectif, Prat, 2007)

Contact Ève François :
contact@culturebienetre.com